Photographie, Urbaine 13/11/2013 4

La maison de retraite abandonnée bis repetita

Parfois on fait des centaines de kilomètres pour se retrouver devant une barrière fermée, et parfois il suffit de quelques bornes pour se retrouver dans un château du XVIIIème siècle reconverti depuis quelques années en maison de retraite, et laissé à l’abandon depuis peu.

Après avoir trouvé une entrée qui ne mène qu’à la cave, nous avons réussi à trouver un autre accès nous permettant de pénétrer dans cette sublime demeure. Après quelques minutes nous apercevons quelques petites lumières rouges clignotantes : Damn ! des détecteurs de mouvements ! Ni une, ni deux, ne sachant pas si elles sont toujours reliées à une alarme quelconque (silencieuse par exemple) nous ressortons nous cacher dans les fourrées pour quelques dizaines de minutes, histoire de surveiller l’arrivée de la maréchaussée qui ne pointera pas le bout de son gyrophare, et nous laissera donc tranquille le temps de notre visite.

Cependant tout a été vidé, puisque transféré dans un nouveau bâtiment. Ainsi il ne reste principalement que des salles vides, mais nous profitons de l’architecture et de différents étages pour faire quelques clichés.

A notre sortie nous tombons sur un couple de promeneurs qui faisait le tour du pâté de maison, intrigués par notre présence devant l’entrée, et nous abandonnons ce lieu à un sort plus qu’incertain.

4 Commentaires

  1. Elka

    30/12/2014
    Répondre

    Très belle des choses très agréable que vous avez sur votre blogue ur de l'excellence ci-dessus

  2. Ces photos noir et blanc sont vraiment très réussies.

  3. Françoise

    18/11/2013
    Répondre

    De belles photos en noir et blanc bien contrasté. J'aime beaucoup les photos qui montre l'abandon humain comme l'oiseau mort ou la photographie abimée!

    • Julien B

      19/11/2013
      Répondre

      Merci Françoise pour ton passage,ça fait toujours plaisir un petit commentaire !

Vous souhaitez partager vos pensées ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires affichent *

Laisser un commentaire