Photographie, Urbaine 28/10/2013 56

Le pensionnat catholique abandonné

Nous avions planifié le trajet depuis un petit moment, nous savions où nous allions, mais nous étions loin d’imaginer la grandeur de ce lieu abandonné … C’est sous une pluie fine et après 20 bonnes minutes à attendre que le voisinage se dissipe, que nous pouvons enfin pénétrer tels des ninja dans cet ancien pensionnat et sa superbe chapelle. Bien que l’endroit soit connu des urbexeurs, nous ne croiserons personne durant ces quelques heures de visite.

Ce que nous n’avions pas estimé, c’est la taille impressionnante du bâtiment, avec ses 5 étages, ses deux ailes, sa chapelle et ses salles de sports en sous-sols, ce sont des dizaines de mètres de couloirs que nous traverserons pour découvrir les lieux de salles en salles. Comme d’habitude, les lieux ont déjà étés vidés depuis de nombreuses années, les tags commencent à apparaître, et les pentagrammes font leurs apparitions avec de nombreuses bougies, signes de la visite des gothiques locaux.

Une percée du soleil vient juste frapper l’autel de la chapelle au moment ou nous pénétrons à l’intérieur, et nous offrant ainsi des couleurs incroyables. Est-ce un signe de dieu qui voudrait faire de nous les témoins de la dégradation de son lieu de culte ?

Nous trouvons de nombreux documents dans les étages, certains vieux de plusieurs dizaines d’années, pour les plus récents milieu des années 2000. Une atmosphère étrange rôde dans ces couloirs sans fins. On a du mal à imaginer que ces lieux ont jadis abrité des centaines et centaines d’écoliers qui traversaient tous les jours ces escaliers, pour aller de leurs chambres spartiates au salles de cours, et dans lesquels on ne trouve plus sur les tableaux d’ardoise que les signatures de photographes explorateurs.

Avec un peu de persévérances nous grimpons même jusqu’au sommet de la tour de l’église, et mention spéciale aux explorateurs qui sont aller accrocher un drapeau pirate tout là haut, bel effort !

Bien évidemment, le bâtiment est abandonné à son triste sort, et depuis le début de ce siècle, m’est avis que le promoteur immobilier qui en est le propriétaire n’a pas prévu de rénover ce lieu, bien qu’une petite partie soit toujours utilisée comme salles de classes. Comme d’habitude à des fins de préservation, je ne pourrai pas vous en dire plus sur ce lieu magnifique, mais pour les plus tenaces, j’ai entendu dire qu’il y’avait quelques rondes de polices pour décourager les explorateurs, faites attention à vous.

56 Commentaires

  1. POIRE Sarah

    04/04/2020
    Répondre

    Bonjour, Ma mère a été au collège là pendant sa jeunesse, elle était pensionnaire. Sa marraine faisait partie des Soeurs (Eugénie Arbogast décédée en 1968), l'année de ma naissance. Tous les ans avec ma mère nous nous y rendions pour la Toussaint. ça fait presque un an que j'y vais toute seule puisque ma mère est décédée en juin 2019. Je continue à m'y rendre, je l'aie promis à ma mère. Je n'en reviens pas de cet état de ce pensionnat, ça fait un pincement au coeur. Cette année encore j'irai, son parc est tellement beau, et quand même bien entretenu. Merci à ceux qui font pleins d'efforts pour garder ce Couvent propre.

  2. VaboExplo

    25/02/2020
    Répondre

    Bonjour, Pouvais vous me communiquer l’adresse de ce lieux magnifique? Je fais des photos, vidéo et j’adorerais visiter ce lieu ci-joint mon mail: vaboexplo@gmail.com

  3. madeleine eifler

    06/01/2020
    Répondre

    bonjour, je suis une ancienne pensionnaire des années 1962, j'aimerai tellement revoir ce batiment, comment et a qui dois je me renseigner ? merci par avance,

  4. Trotobas

    24/10/2019
    Répondre

    Bonjour, serait il possible d'avoir l'adresse et le contact de la personne qui se charge des visites, on cherche une église désaffectée ou autre chapelle abandonnée pour un clip de gospel et ça serait vraiment parfait !
    caputrotobas@gmail.com
    Merci

1 2

Vous souhaitez partager vos pensées ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires affichent *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.