La boite à photos : L’autoportrait

Pour cette nouvelle édition de la boite à photo hébergée par Le tiroir du photographe nous avons décidé d’être plus large concernant le sujet, en proposant à chacun des participants de parler de sa technique préférée. Ainsi tout au long de la semaine, vous pourrez découvrir des articles relativement variés, ne traitant pas forcément des mêmes sujets et techniques, mais avec un but commun, partager avec vous nos techniques de prédilections. Étant un touche à tout, il était difficile de trouver un bon sujet, mais après un petit moment de réflexion, l’autoportrait s’est imposé et je vais donc vous parler de cette technique qu’il est facile de réaliser à la maison.

laboiteaphoto1

Pourquoi faire de l’autoportrait

L’autoportrait apporte son lot d’avantages et d’inconvénients. Premièrement, pour une question de logistique vous serez heureux d’avoir un modèle à portée de main, à savoir vous même. Un modèle n’est pas toujours disponible, les bons se payent, et vous ne serez pas forcément à l’aise pour guider une personne devant votre objectif. Vous êtes le mieux placé pour savoir quelle poses prendre, et êtes assez patient pour supporter vos multiples tests et réglages…

De plus si vous n’aimez pas trop votre tête, ou si vos photos sont moyennes, voir ratées, vous êtes le bon sujet car vous ne serez pas obligés de publier les photos, et pourrez ainsi les garder comme base de tests pour vos éclairages. Pas de risques de les voir publiées sur n’importe quel site.

050113-autoportrait_lowkey-1

A contrario, l’autoportrait vous soumet à une gymnastique d’allers et retours constants entre votre espace de prise de vue et votre appareil photo, afin de corriger les réglages, changer un éclairage, changer l’ouverture, reprendre une photo … Préparez-vous à passer plus de temps qu’avec un modèle.

Le matériel

Pour réaliser un autoportrait vous aurez besoin à coup sûr :

d’un appareil photo

Oui c’est sûr qu’avec un crêpe au fromage ce sera plus difficile de prendre une photo, mais il est toujours bon de le rappeler. Qu’il soit de type compact, bridge, reflex ou expert, vous devrez utiliser un appareil avec retardateur, ceci vous permettra de déclencher l’appareil photo et de profiter des quelques secondes qui s’offrent à vous pour courir devant l’objectif.

EOS_7D_Default_tcm79-932828

d’une télécommande

Couplée avec le retardateur, c’est l’accessoire indispensable à l’autoportrait. Qu’elle soit filaire, infrarouge ou par ondes radio, de  marque constructeur ou compatible, elle vous offrira un confort de travail non négligeable lors de vos prises de vues. Vérifiez tout de même avant de l’acheter qu’elle soit bien utilisable avec votre modèle d’appareil photo, et qu’elle permette d’utiliser le retardateur.

rs60e3

d’un trépied

Le trépied vous permettra de stabiliser votre appareil photo, peu importe l’endroit où vous vous tenez. Je vous rappel que dans l’autoportrait vous êtes devant l’objectif, de ce fait personne n’est là pour tenir votre appareil. Vous pouvez bien entendu le poser sur un mur, le scotcher sur la branche d’un arbre, mais croyez moi, le trépied n’est pas un luxe. Si vous hésitez, vous pouvez trouver un petit trépied en plastique peu cher, peu stable et peu pratique, mais croyez-en mon expérience, un trépied est un réel investissement, préférez des produits de qualité tels qu’on peut les trouver chez Vanguard ou Manfrotto.

vanguard-alta-264ao-p_13487361vb

et d’un peu d’éclairage

Ceci peut être accessoire. Vous pouvez très bien réaliser un autoportrait sans éclairage autre que le soleil. Mais à mon avis l’autoportrait est un excellent exercice pour expérimenter la photographie, et surtout la lumière. Que vous utilisiez un simple flash, des modificateurs de lumière, ou un studio complet, profitez de cette expérience pour vous faire plaisir.

962

La préparation

Avant de vous lancer, réfléchissez d’abord à votre photographie. Si vous êtes en manque d’inspiration je vous conseil de fouiller un peu sur internet. Flickr, tumblr, 500px … Tous ces sites regorgent des photos et d’autoportraits, qui pourront vous aider à trouver une idée intéressante. Je vous recommande également l’excellent site Strobox où les amateurs de photographies, en plus de présenter leurs photos, vous proposent des schémas d’éclairages, ainsi que les réglages utilisés pour leurs photos. Si vous débutez, vous aurez tous les indices nécessaires pour réaliser votre autoportrait. Attention toutefois à ne pas copier une photo, mais bel et bien vous en inspirer pour apporter à votre tour une part de créativité.

Une fois votre photo en tête, il ne reste plus qu’à vous installer. Pour cela votre bureau ou votre salon peuvent faire l’affaire, quitte à pousser quelques meubles. Pour cela je vous propose de relire mon article sur les astuces pour installer votre studio à la maison. Si vous pouvez vous rendre à l’extérieur, c’est également l’occasion d’offrir un environnement original à votre autoportrait.

La prise de vue

Il existe quelques règles à prendre en compte pour réaliser son autoportrait, qui vous éviteront de vous arracher les cheveux, ou le peu qu’il vous reste. Rien de bien compliqué, mais en avoir conscience est un gain de temps assuré.

La mise au point

La mise au point est le problème principal en autoportrait. Vous pouvez bien entendu utiliser l’autofocus mais il risque de s’affoler si vous êtes sur un fond uni, ou dans la pénombre avec l’utilisation de flashs. Il est également possible que votre appareil photo fasse la mise au point sur votre épaule ou un autre objet plutôt que sur vous, alors que le plus important en dehors des photos « artistiques », c’est votre visage.

Pour bloquer la mise au point vous pouvez utiliser un objet que vous mettrez exactement là où vous vous placerez. Passez votre objectif en mode manuel, ainsi la mise au point ne bougera plus lors de vos différentes prises de vue. Si vous n’avez rien sous la main, vous pouvez également faire une première mise au point grâce à votre télécommande, puis passer également votre objectif en mode manuel, mais vous serez moins précis vis à vis de la zone de netteté que vous recherchez. Les appareils photos récents avec écran rotatif peuvent également vous offrir un réel avantage.

lighting-diagram

Le cadrage

Comme vous allez tout de même bouger régulièrement entre votre appareil et votre place de modèle, je vous conseil de cadrer un peu plus large que l’image finale recherchée. Il serait dommage de réaliser une fois votre session terminé que vous fermez un œil sur la photo que vous trouviez bien, et que sur celle ou votre sourire est le meilleur, votre tête soit coupée. Voyez un peu plus large, quitte a recadrer un peu en post-production, cela pourra parfois vous éviter de tout recommencer.

L’ouverture

Bien que vous ayez bloqué votre mise au point, vos allez-retours peuvent vous désaxer par rapport à la zone de netteté fixée au départ. Pensez alors à fermer un peu votre diaphragme pour agrandir votre zone de netteté. Dans la pratique je suis rarement en dessous de f/8 ce qui m’assure d’être nette sur la plupart des photos.

La retouche

Vous l’aurez compris avec l’autoportrait, la retouche est une étape quasiment inévitable. Je parle bien sûr de retouches légères, en recadrant votre photo, et en jouant légèrement sur l’exposition afin de parvenir au plus proche de l’image que vous aviez en tête. Pour ma part la retouche fait partie intégrante de mon processus photo. Je voulais pour cet autoportrait une photo noir et blanc plutôt sombre. J’ai donc converti mon image en noir et blanc, jouée sur les contrastes et l’exposition, réalisé quelques retouches locales sur la peau, afin d’obtenir un rendu qui me plaisait, au point de l’utiliser comme nouvel avatar sur le web.

050113-autoportrait_lowkey-5

Voilà, vous avez en votre possession toutes les clefs pour créer vos propres autoportraits. Vous pourrez bien entendu réaliser des autoportraits minimalistes, de dos ou d’une partie de votre corps, utiliser la retouche de manière bien plus poussée, ou simplement expérimenter pour votre propre recherche. N’hésitez pas à commenter si vous souhaitez apporter votre contribution à cette article, ou même laisser un lien vers vos autoportraits. Et je vous invite à lire les articles de mes petits camarades en suivant toute la semaine le compte twitter de @laboiteaphotos ainsi que la page facebook.

20 Commentaires

  1. Orisphoto

    07/06/2013
    Répondre

    Merci de m'avoir fait découvrir le site strobox! :)

  2. Alex

    24/01/2013
    Répondre

    Super article, merci à toi Julien pour les nombreux conseils...

  3. C'est un exercice auquel je ne me suis jamais essayé, mais avec ton petit article cela me donne envie ... me reste à trouver des journées un peu plus longues!

    • Julien B

      24/01/2013
      Répondre

      Ah ah ah, à ce que je vois, on est beaucoup à courir après le temps. Pour la photo ci-dessus, l'exercice m'a pris pas plus d'une heure, traitement numérique compris, mais j'avais déjà l'idée en tête. Bon courage, et partage nous ton expérience !

  4. ary

    23/01/2013
    Répondre

    très bon article, bravo. Il y a juste un truc que je n'ai pas compris, a quoi ça sert d'avoir un retardateur, si on a de toute façon une télécommande (a part pour les cas ou on voit aussi les mains sur la photo et ou on veut justement cacher cette télécommande)
    Qu'est ce que tu penses de brancher justement pour cet exercice l'appareil photo a l'ordinateur, on peut ainsi avoir une idée plus précise du cadrage etc... que juste avec l’écran de l'appareil, même rotatif... et avec un clavier sans fil, on peut declancher a distance la prise de vue sans télécommande...

    • Julien B

      24/01/2013
      Répondre

      Le retardateur te permettra de ne pas avoir de photo de toi avec la télécommande dans la main (si tu fais un cadrage un peu plus large), ou pointé vers l'appareil photo (cas des télécommandes infrarouges). J'ai remarqué également que les télécommandes à ondes peuvent perturber les déclencheurs de flashs radio, c'est donc une sécurité pour ne pas reprendre 4 fois la même photo.

      Concernant la prise de vue connectée à un ordinateur, tu as tout à fait raison, mais cela mérite des explications plus complètes, ce sera peut être l'occasion d'écrire un nouvel article ! Merci en tout cas pour ton commentaire !

  5. Françoise

    23/01/2013
    Répondre

    Cela fait un moment que travailler des autorportraits m'attire. avec cet article je vais peut etre essayer de m'y mettre !!!

    • Julien B

      24/01/2013
      Répondre

      Je suis content si tu as pu trouver dans cet articles quelques conseils pour réaliser ton futur autoportrait :-)

  6. snashblog

    22/01/2013
    Répondre

    Très bon article même si je ne ferais pas d'auto-portrait parce que je ne peux pas voir ma tronche en peinture.
    Mais des infos sur l'éclairage sont toujours bon à prendre.

    • Julien B

      24/01/2013
      Répondre

      Je comprends mieux l'avatar Simpson (^_^)"

  7. Seb F.

    22/01/2013
    Répondre

    Excellent ! Merci pour ce pas-à-pas détaillé et très didactique.
    Ca me donne bien envie de me (re-)mettre sérieusement à cet exercice...
    Mais je ne sais pas si j'aurais le temps :-( : marre de ces journées qui ne durent que 24h par contre ;-)

    • Julien B

      24/01/2013
      Répondre

      A quand l'autoportrait en argentique ;-)

  8. Bonjour !

    C'est toujours un sujet très délicat pour un photographe et nous sommes au final très peu nombreux à le pratiquer. Pas facile de jouer avec sa propre image :) ceci dit, je suis convaincue que c'est un défi vraiment intéressant à relever ! Merci pour ce billet !!!

    Laurence

    • Julien B

      24/01/2013
      Répondre

      Qu'on aime ou non son image, c'est toujours un travail très instructif, et une bonne occasion de développer ses compétences :-)

  9. Alexandra

    22/01/2013
    Répondre

    Sympa comme article, et je ne connaissais pas le site Strobox, très instructif ! Merci Julien

    • Julien B

      24/01/2013
      Répondre

      Je trouve que ce site est une mine d'or pour comprendre l'éclairage. Attention toutefois, les indications ne sont pas toujours complètes, mais permettent de se faire une idée sur comment sont réalisés les photographies !

  10. karibuni81

    21/01/2013
    Répondre

    Je ne me suis pas trop intéressé à l'autoportrait à part pour faire des photos d'identité...
    Du coup je n'ai pas trop développé le côté artistique ;-)

    J'ai utilisé la même astuce que toi pour faire la mise au point (utiliser un objet) car l'autofocus patinait énormément...

    • Julien B

      24/01/2013
      Répondre

      C'est souvent le problème en autoportrait. Sans visuel, il est difficile de savoir où on fait la mise au point, d'où l'astuce de l'objet ;-)

  11. Phototo - TBenezeth (@PhototoTB)

    21/01/2013
    Répondre

    Bonjour, excellent article !

    Effectivement la mise au point ne doit pas être évidente à gérer en autoportrait. J'ai beaucoup aimé l'astuce du cadrage plus large, fallait y penser !

    La photo de studio ne m'intéresse pas trop pour l'instant, mais l'idée de faire cet exercice ne serai ce que pour avoir un bel avatar me plait ! Je vais sûrement tenter.

    Merci pour ces conseils !

    • Julien B

      24/01/2013
      Répondre

      Merci pour ton commentaire :-)

Vous souhaitez partager vos pensées ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires affichent *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.