Conseils, Technique 07/11/2012 60

Les 10 erreurs photographiques annoncant l’apocalypse !

A quelques semaines de la fin du monde annoncée par les mayas, voici quelques pratiques photographiques qui auront propulsé notre civilisation vers le déclin. Si vous voulez une chance de survivre, voici ce qu’il ne faut surtout pas faire en photographie, et qui vous permettra de peut-être être considéré comme un pro avant de mourir.

Ceci est bien sûr une opinion personnelle, certaines de ces pratiques ont pu être réalisées avec brio, mais cela représente quelques cas très rares. Restez éloignés de ces techniques et vous aurez de bien meilleurs retours sur vos photos.

1.    Couleur sélective (ou désaturation partielle)

Est-ce de la couleur ? du noir et blanc ? Les deux mon capitaine ! Vous avez déjà certainement vu une photo noir et blanc d’une personne tenant une rose en couleur dans les mains, le cas classique d’une mauvaise photo de mariage… Si la photo n’est pas bonne dès le départ, choisir de conserver la couleur sur seulement une partie de l’image, ne l’améliorera pas.

2.    Le HDR abusif

Très peu de photographes assurent réellement dans la réalisation de photos HDR (Grande plage dynamique pour ceux qui ne suivent pas). Le principe est pourtant simple, vous prenez plusieurs photos exposées différemment, généralement des paysages, et les assemblez pour ne faire qu’une image qui conserverait un ciel et un paysage tout deux correctement exposés, dans les lumières comme dans les ombres. Ce rendu lorsqu’il est utilisé avec parcimonie, devrait être subtile, malheureusement, trop de débutants poussent les boutons à fond, nous offrant des halos et couleurs criardes, tel un jet de gaz lacrymogène dans les yeux.

3.    Un site photo avec de la musique

Si vous êtes un minimum dans l’air du temps, vous devez certainement utiliser un site internet pour présenter vos photos. Ce conseil est pour vous, mais comme pour la plupart des sites internet : N’utilisez pas de musique ! Vos photographies parlent d’elles même. Rien de plus énervant qu’une musique qui vient troubler votre surf paisible sur l’interweb. De plus si vous n’avez pas les droits sur la musique, vous ne trouverez que d’ignobles musiques d’ascenseur, mieux vaut alors vous en passer.

4.    Instants, moments, mémoires et rêves
Beaucoup de photographes, plus ou moins professionnels vous proposent d’immortaliser, un moment, une histoire, un instant, vos rêves, vos … A croire que toutes les sections « à propos » de la nouvelle vague de photographes à été copiée / collée, les décrivant comme LE photographe de toutes vos passions, pouvant « capturer l’instant unique » … Pour avoir moi même testé cette technique à une époque, je peux vous le dire, il n’y a rien de plus impersonnel. Un peu de créativité bon sang !

5.    Des titres de photos « Artistiques »
Vous venez de prendre en photo un très jolie paysage à l’aube. Pour l’amour de dieu, ne ruinez pas cette image avec un titre bucolique tel que « mémoire de l’aube » ou « la beauté de la nature ». Et jamais, au grand jamais, ne citez des paroles de chansons ou extraits de poésies en tant que description. Si vous arrivez à communiquer avec ce genre de titre, tant mieux pour vous, vous aurez autant d’originalité que les cent amateurs l’ayant fait hier, et qui eux non plus ne pensaient même pas à ce titre en prenant la photo. Regardez le travail de Cindy Sherman, qui a effectué une carrière complète avec des photos sans noms.

6.    Ne pas faire de tri dans ses photos
Il est vraiment décevant de voir une série complète de 40, 50, et même plus de photos dans une galerie ou sur flickr (bien trop souvent). Trop de photographes amateurs, et mêmes certains pros, n’arrivent pas à faire de tri, et mettent en avant la quantité de photos au détriment de la qualité. Si vous n’avez pas assez de matière patientez un peu avant de montrer vos images, et si vous en avez trop, faites le tri. Montrez seulement les 10% de bonnes photos au lieu de décharger vos cartes mémoires, tout le monde y trouvera son compte.

7.    Vouloir toujours plus de matériel
Arrêtez de vouloir toujours plus !  Ce n’est pas le matériel qui créé l’image, même s’il facilite le travail, mais bel et bien l’oeil du photographe. Un Eos 5D Mk3 avec un 70-200 f/2,8 stabilisé ? Cela doit être un vrai pro ! Avouez que vous vous êtes déjà fait la remarque. Un gosse de riche peut très bien avoir ce matériel, et balancer des photos instagram prises par un aveugle sous ecstasy. Pour chaque photographe avec un matériel de fou, je peux vous trouver au moins 3 petits génies avec du matériel d’entrée de gamme.

8.    Vouloir absolument être « professionnel »
N’avez vous pas remarqué le nombre de pages facebook, ou de sites internet « Jean-Raoul Photographe » ou « Studio Claudy Focan » qui pullulent à notre époque ? Il n’y a qu’a voir la guerre qui se trame entre professionnels, auto-entrepreneurs et amateurs. Tout le monde veut sa part du gâteau, et s’improvise pro… Commencez par faire des photos, et si elles sont de qualité, les clients viendront à vous, et posez vous seulement à ce moment la question de devenir pro.

9.    Porter votre plus beau matériel dans les salons.
Cela me fait rire à chaque fois. N’avez-vous jamais remarqué le type qui arbore fièrement son reflex haut de gamme monté d’un 300mm dans un salon photo en intérieur ? Croyez vous qu’il est ici pour faire un reportage animalier ? Ou cet autre photographe avec son Leica bien visible autour du cou ? Non c’est uniquement pour la frime. Vous souhaitez faire la même chose, et montrer que vous avez tout ce qu’il faut pour être un pro ? Arrêtez, c’est ridicule.

10.    La retouche numérique indispensable
Ne tombez jamais dans ce cercles vicieux qu’est la retouche. J’ai déjà entendu plus d’une fois « On retouchera sous photoshop », ce qui est une erreur et une perte de temps, là ou vous auriez pu faire la photo correctement dès le départ. Investissez dans des cours de photographie, avant de vouloir acheter la dernière licence d’un logiciel, vous y gagnerez certainement.

Source : Lightstalking.com

60 Commentaires

  1. Michel

    24/03/2013
    Répondre

    Je suis navré mais je trouve cet article assez révoltant & impertinent. J'ai beau ne pas m'y reconnaître, je te trouve acerbe envers tout un pan de la communauté des débutants. Car oui, ce que tu cites là, ça n'est qu'un pan de débutants ou de vieux qui n'ont pas su évoluer avec leur temps.

    Si la plupart des points démontent tantôt des gens qui débutent et pensent leurs photos jolies parce qu'ils ont fait deux trois scripts photoshop à la mode, les autres critiquent les photographes "pros" made in leboncoin, qui défoncent la concurrence en dépouillant les prix, présents sur le web avec un site web médiocre, souvent même juste un blog à la con ou un book.fr

    Mais ce ne sont pas des erreurs photographiques que tu dépeins, juste des erreurs de noobs touchant à la photo. Tu veux écrire un article sur la photo ? Alors parle de photo, mais jusqu'ici, je n'ai eu que l'impression de lire un gars jaloux et aigri.

    Je conclurais sur un fait : il est très difficile de traiter de la plupart des points que tu cites comme tu l'as fait (à part le site avec de la musique, ça je déplore également, mais encore une fois, ça n'empêche pas de grosses agences web de faire encore en 2013 des sites en flash avec de la musique) puisque je pourrais te trouver un cas pour chaque situation qui fonctionne très bien dans la photographie professionnelle. Peut-être à tort, je l'avoue.

    • Julien B

      28/03/2013
      Répondre

      Merci Michel d'avoir pris le temps d'écrire ton point de vue concernant cet article. Concernant la jalousie et l'aigreur de mes propos ne crois pas que je suis un vilain troll prostré derrière mon écran souhaitant démonter les photographes en herbes. Ce que je souhaitais décrire ici, ce sont des pratiques qui ont été utilisées, usées, et bien souvent réalisées de manière déplorable. D'ailleurs les photos qui illustrent cet article sont les miennes, preuve qu'il est facile pour tous, moi y compris, de tomber dans ces clichés.

      Tu veux que je parle de photographie ? Je t'invite à lire d'autres articles dans la rubrique "apprendre" tu y trouveras des choses qui seront peut être plus à ton goût. Je pense avoir traité ici un sujet qui touche beaucoup de débutant omme tu le dis, et j'essaye de les sensibiliser sur des choses qui ne devraient plus être faites à notre époque ou du moins je les invite à s'appliquer très fortement pour produire quelque chose de qualité.

  2. Lolo

    23/01/2013
    Répondre

    Bon exercice critique ! Le choix du fond d'écran est tout à fait pertinent !!!!!
    I LOVE MASS EFFECT3 ;-)

    Bisous mon Juju

  3. Vladilena

    31/12/2012
    Répondre

    Tu as oublié ces filles qui prennent des lumières en "bokeh" sans avant plan en croyant que le bokeh se suffit à lui même :)

  4. Critidos

    26/11/2012
    Répondre

    J'arrive un peu après la bataille pour contester le point 1 : quand c'est bien fait, qu'il y a une ambiance sur la photo, que le sujet est original, alors les photo à désaturations partielles, ça passe bien.
    Mais c'est rare que toutes les conditions soient remplies, j'avoue.

    J'ai bien rigolé sinon et ne me suis reconnu qu'aux points 6 et 7 :p

  5. J’ai passé un très bon moment à lire cet article plein de vérité !

  6. Meyer Stefan

    24/11/2012
    Répondre

    Très très très très très bonne article ^^ Etant partie de rien y'a peu de temps je trouve cette article très intéressant ^^ Bel vision de ce beau monde ^^

  7. NSOphoto

    24/11/2012
    Répondre

    Ah Ah Ah... J'adore..

  8. Fabien

    18/11/2012
    Répondre

    Beaucoup de bon sens dans cet article que j'ai lu d'une traite.
    Certaines choses sont parfois bonnes à rappeler !

  9. Article très très sympa, une grosse préférence pour le point N°3 malheureusement il y a encore des sites comme cela. Le point n°9 a été encore une fois démontré cette année sur le salon de la photo :D ++Guillaume

1 2

Vous souhaitez partager vos pensées ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires affichent *

Laisser un commentaire