publié le 30 mai 2012 par Julien Bonjour dans Conseils, technique

La photo de concert à cela de passionnant qu’elle offre le résumé d’une prestation musicale susceptible d’intéresser de nombreux audiophiles et mélomanes de tous poils. Cependant ce genre photographique n’est pas l’un des plus faciles à capturer, et beaucoup s’y sont cassés les dents. Le nombre de place est limité, et les bons photographes de « live » sont peu nombreux. Voici quelques recommandations afin de vous lancer dans la photo de concert.

Slipknot E Ozirith Les dix commandements de la photo de concert

Slipknot – credit @Eric Ozirith

1. L’autorisation tu demanderas

Autant commencer par le début. Lorsque vous souhaiterez photographier une prestation « live », la première étape est de demander votre accréditation ou au moins l’autorisation de l’organisation, la salle de concert voir demander au groupe. Cela ne vous coûtera rien est prouvera l’intérêt que vous portez pour la musique que vous allez capturer. Ces dernières années le nombre de photographes s’est énormément développé et vous risquez de rencontrer de nombreux refus, mais la détermination vous permettra d’obtenir enfin votre première accred’.

Une bonne chose pour débuter est de passer par de petites salles où sont proposés régulièrement des concerts gratuits. Ce sera pour vous l’occasion de réaliser vos premiers clichés, et pourquoi pas votre premier book qui permettra par la suite de présenter vos photos et vos compétences, et envisager l’autorisation sur de plus grosses prestations.

2. Le public tu respecteras

Lorsque vous êtes enfin sur les lieux, n’oubliez pas que la plupart des gens autour de vous ont payé leurs places pour profiter du spectacle. Vous n’aurez peut être pas accès au bord de la scène, et il faudra réaliser vos photos en évitant de placer les spectateurs dans votre cadre. Restez courtois et en demandant à la personne devant vous de se pousser le temps de quelques photos, vous aurez champ libre pendant quelques minutes. L’utilisation du flash peut également être dérangeant mais j’en parlerai en détail un peu plus loin.

TheBlackStout NSO Photographie Les dix commandements de la photo de concert

The black stout – credit @NSO photo

3. Tes réglages tu prépareras

Le meilleur ami du photographe de concert est son objectif à grande ouverture. Préférez des objectifs ouvrant à f/2,8 si vous utilisez un zoom, et f/1,4 ou f/1,8 si vous travaillez avec des focales fixes. Cela vous permettra d’avoir une vitesse d’obturation optimale. Mais malgré cela, il n’est pas impossible que les conditions soient réellement difficiles, et vous n’aurez pas d’autre choix que de pousser les ISO jusqu’à leurs derniers retranchements. Bien évidement pour cela il faudra avoir un appareil photo pouvant supporter efficacement le bruit numérique.

Vous devrez connaître un minimum les règles de bases, ainsi que les réglages de votre boitier, afin d’être réactifs face aux conditions difficiles que vous pourrez rencontrer. En dehors d’effets recherchés, pensez à respecter la vitesse limite théorique (VLT) afin d’éviter le flou de mouvement, notamment lors de concerts rock où de nombreux musiciens se font plaisir sur scène en exploitant leur espace de jeu. Pensez à préparer la vitesse d’obturation, l’ouverture de votre objectif ce qui pourra être peaufiné pendant vos 4 ou 5 premières photos. La mesure d’exposition « spot » sera également très utile, et pourra sauver certains de vos clichés en concentrant la mesure sur votre sujet, très utile en cas de fort contraste, mais il vous faudra un peu de pratique pour bien la maitriser.

Apprenez également à lire un histogramme. C’est un outil très pratique qui permettra de corriger vos réglages pendant le concert. Et surtout, SURTOUT, photographiez en RAW, les outils actuels de traitement de l’image vous permettront de récupérer certaines photos parfois limites dans ces conditions de prise de vues.

4. La lumière tu analyseras

Prenez également quelques instants pour analyser l’éclairage et les jeux de lumières avant de déclencher vos photos. Cette partie importante du spectacle peut parfois être difficile à appréhender. Il se peut que la scène soit plongée dans la pénombre pendant un moment, vous devrez attendre que les spots éclairent la scène pour déclencher pendant une fenêtre qui peut durer seulement quelques secondes. Écoutez la musique, collez au tempo et répétitions de la musique, et vous arriverez à savoir quand la lumière sera optimale pour réaliser les photos les mieux éclairées.

De nombreux éclairages ont une dominante de rouge, que les capteurs de nos appareils photos n’apprécient pas, et qui résulte souvent dans des détails crâmés (perte de tous les détails sur une partie de l’image). Une solution peut être de sous-exposer à la prise de vue, et de rattraper cela en post traitement. L’autre solution peut être de discuter au préalable avec l’ingénieur lumière si vous en avez la possibilité, afin de connaitre rapidement l’orientation de la lumière et les effets qui seront appliqués pendant le live.

Sarcolytic Bestial Pics Les dix commandements de la photo de concert

Sarcolytic – credit @Bestial pics

5. Le Flash tu n’utiliseras pas

Premièrement il y’a une raison simple de ne pas utiliser le flash si vous êtes trop loin de la scène : le flash ne servira à rien. Vous savez certainement que la puissance de la lumière chute très rapidement (loi du carré inverse que vous pouvez relire ici). Votre flash sera inutile face à l’éclairage de la scène. De plus vous risquez de gêner les spectateurs autour de vous et avoir un retour de lumière qui se réfléchira sur le dos ou la tête de quelqu’un, faussant complètement votre exposition. Vous risquez également de voir la lumière se réfléchir sur la fumée pouvant être présente (machines de spectacle ou fumée des cigarettes), créant un voile opaque sur vos photos.

5.b. ou alors avec parcimonie

Si vous êtes proche, voir très proche de la scène, le flash pourra vous servir a déboucher les ombres des musiciens, tout en conservant une partie de l’éclairage de la scène. Cela est relativement difficile dans le sens où peu de salles, voir artistes, acceptent de prendre des coups de flash en pleine face. Si vous souhaitez le faire, soyez sûr que cela ne gène pas (posez cette question en même temps que vous demandez votre accréditation, vous serez tout de suite fixés) et n’abusez pas du flash.

Si vous en avez la possibilité, utilisez un diffuseur, ou un accessoire pour réfléchir la lumière de votre flash (type bounce card par exemple), cela sera moins violent pour les artistes. Profitez-en pour utiliser la synchro-lente de votre flash et ainsi réaliser quelques effets de lumière tout en figeant les mouvements de votre sujet. Encore une fois, ceci ne marche que si vous êtes réellement proche, réfléchissez donc bien à ce que vous faites.

6. L’ambiance tu retranscriras

Au delà de la prestation musicale, tous les groupes ont un jeu de scène, un décor, une attitude à faire passer. Votre travail sera de retranscrire au mieux cette ambiance plutôt que de simplement shooter des musiciens en train de jouer. Vos photos gagneront en profondeur. Que ce soit sur scène ou dans le public, un concert est un moment particulier où la foule se rassemble pour apprécier un spectacle, ce qui sera également une occasion pour vous de réaliser quelques portraits des spectateurs dont certains sont parfois en transe, et d’autres on des attitudes fortes, parfait pour la photo de portrait.

Immortal N Ernult Les dix commandements de la photo de concert

Immortal – credit @Nikolas Ernult

7. La composition tu n’oublieras pas

Lorsque je parlais plus haut des règles de base en photographie, cela implique aussi de votre part de respecter les règles de composition. Évitez de couper une main ou un pied lorsque vous souhaitez cadrer large. Pensez à la règle des tiers afin de placer un regard de manière percutante sur un point de force. Couper un instrument n’est pas forcément un problème, tant que cela est fait correctement, et ne perturbe pas la lecture de la photographie. Essayez de mixer des photos de groupes et portraits de musiciens, afin d’avoir une vision globale du live lorsque vous présenterez vos photos.

8. Les détails tu photographieras

Afin d’accompagner vos photos de musiciens, n’oubliez pas d’agrémenter vos photos par des vues de détails. Une setlist (liste des chansons jouées) scotchée au sol, les médiators accrochés au pied de micro, un pied en train d’actionner une pédale d’effet… Tous ces petits détails, si ils sont photographiés de manière intelligente, permettront de compléter la vision que vous aurez eu du concert. A posteriori ces images pourront également servir d’illustrations pour tout type de communication traitant de la musique, profitez donc de l’événement.

9. Tes photos tu montreras

Que ce soit pour les personnes présentes lors du concert, les fans ou simplement pour le plaisir de la photographie, vous avez tout intérêt à montrer vos photos, que ce soit sur le net ou ailleurs. Attention je ne vous dit pas de donner vos photos, mais plutôt de montrer votre travail. En ce qui concerne l’utilisation des photos de concerts, libre à vous de les donner ou non. Bon nombre de salles et festivals ne respectent plus le travail des photographes, et insistent (lourdement pour certains) à ce que tous vos clichés soit fournit à titre gracieux. Heureusement les petites scènes locales, ainsi que certaines organisations restent respectueuses du travail des photographes. Soyez-en conscients afin d’éviter les pièges.

Recueil Morbide MediaReflex Les dix commandements de la photo de concert

Recueil Morbide – credit @Media Reflex

10. Les premières parties tu n’oublieras pas

(Merci à Hervé Le Gall de Cinquième Nuit pour celle-ci) Il semblerait que la pratique se répande bien plus que je ne le pensais, mais un nombre grandissant de photographes de concerts oublient tout simplement les premières parties, lorsqu’ils sont accrédités pour photographier en live. Cela me semble irrespectueux pour les artistes ouvrant pour des « stars », et méritent tout autant d’attention. De plus vous ne le savez pas encore, mais c’est peut être l’occasion de photographier de potentiels futurs grands groupes. Ne faites pas la même erreur et attribuez autant d’importance aux artistes débutants qu’aux têtes d’affiches, cela leur fera plaisir, et pourrait un jour vous apporter la reconnaissance.

Voila vous êtes maintenant parés pour réaliser vos photos de concerts. Vos premières photos ne seront peut être pas toutes excellentes, mais comme pour tout sujet, la pratique régulière vous permettra de réaliser d’excellentes photos. N’oubliez pas que dans moins d’un mois aura lieu la fête de la musique, la bonne occasion pour vous faire la main dans une ambiance agréable et festive, alors osez, prenez vos appareils photos et en avant la musique !

Vous êtes pro ? Vous avez d’autres conseils à ajouter ? Alors profitez des commentaires pour vous exprimer et ajouter vos commandements !

Participer 19 Comments

  1. Pingback: Les liens photo - Mai 2012 | sfphotos.fr

  2. duff

    10 décembre 2012 at 22:32 — Répondre

    La photo de concert est définitivement morte ce soir et j’en suis témoin

    • Julien B

      12 décembre 2012 at 10:47 — Répondre

      Tu as une mauvaise expérience à raconter ou ce sont mes conseils qui dérangent ?

      • DUFF

        31 janvier 2013 at 17:39 — Répondre

        ce n’est pas du tout par rapport à cet article que je trouve très bien écrit et qui reflète vraiment le travail de photographe de concert. C’est plutôt une mauvaise expérience avec un salle de concert bisontine qui est un exemple du massacre de ce métier que je respecte. Cette salle crée une association de photographes amateurs (une 20aine de personnes) qui donnent à chaque fin d’année leurs photos en plein format en échange des accréditation pour la création d’un album photo à titre promotionnel. et cela sans rien en échange, mais pas le droit d’avoir une biere gratuite à chaque concert. Je suis la seule personne qui n’ai pas voulu donner mes photos gratuitement car je respecte les gens qui en vivent comme certains amis. Alors non, non et non ne donnez surtout pas vos photos pour de l’utilisation commerciale.

  3. Julien B

    25 juin 2012 at 15:53 — Répondre

    Je ne suis pas très bon concernant le matériel Pentax, mais il faut se tourner vers un objectif fixe, qui sera plus lumineux. Je crois qu’il y’a un 50mm f/1,7 qui devrait être une bonne base de départ pour la photographie de concert, avec un accès proche de la scène. Sinon il faudra utiliser un zoom de grande ouverture (pas plus de f/2,8). Une bonne solution consiste également a augmenter la valeur ISO afin de gagner plus de lumière, mais au détriment de la qualité sur certains boitiers ;-)

  4. pasninie

    22 juin 2012 at 14:04 — Répondre

    Bonjour, en farfouillant sur le net j ai eu la chance de tomber ici que de conseils constructifs ce que j aime c’est que votre style nous ammene a reflechir sur nous meme notre facon d aborder de ressentir la photographie !!!Je suis preneuse d’image novice ;) et actuellement je souhaiterai faire des photos de concert meme si j ai lu dans vos conseil que le meilleur materiel que l on a est l’actuel je pense qu il faut que j investice dans un autres objectif car je suis tres limitee avec mes objectifs actuel (pentax k20 18/55 4.5 55/3005.8 10/17 FISHEYE ) je manque de luminosite sachant que mon budget est tres serre quel objectif me conseillerez vous ? merci bcp :razz:

  5. Pingback: Revue de web de la photo juin 2012

  6. Alain

    5 juin 2012 at 01:10 — Répondre

    ;-) commentaires et rubrique sympa, excellent pour faire une révision.
    en ce qui me concerne je partage les avis qui concerne le fait de donner des clichées,
    NON, et NON face au abus qui sont de plus en plus fréquent,ainsi que la spoliation des droits d’auteurs sur internet.
    je ne l’ai fait que rarement, seulement pour une ONG Palestinienne a Naplouse pour les remercier de leurs aide dans les différent reportages que j’y ai effectuées.

    • Julien B

      5 juin 2012 at 14:02 — Répondre

      Bonjour Alain,

      je suis d’accord dans le fait de donner ses images quand les deux parties y trouvent leur intérêt. Quelques images en échange d’aide dans ton cas, c’est un peu comme revenir au troc. De là à voir ce qu’il se passe dans la photo de concert « tu nous donnes tes images, parce qu’on est bien gentils de te laisser les faire », on en conclut tous la même chose : Abus de pouvoir !

  7. Pingback: Les liens photo - Mai 2012 | sfphotos.fr

  8. Thomas

    4 juin 2012 at 10:29 — Répondre

    Bon article! Merci!!

    J’aime bien le 5.b , et je publierai prochainement mes dernières photos de concert, presque 100% , dans une toute petite salle au plafond blanc où j’ai joui d’une liberté très motivante (Bounce, flash déporté)

    Ci dessous, des photos du concert précédent ;)

    http://thomascadot.blogspot.fr/2012/05/concert-el-rotoh.html

    • Julien B

      5 juin 2012 at 13:59 — Répondre

      L’utilisation est souvent délicate dans les grandes salles, mais après si tu as l’accord des orga et / ou groupes, alors il est possible d’obtenir des photos intéressantes :razz:

  9. lezartsenscene

    2 juin 2012 at 13:54 — Répondre

    Très bon article que je vais faire tourner ;-)

    • Julien B

      5 juin 2012 at 13:58 — Répondre

      merci !

  10. hendrik-jan

    30 mai 2012 at 12:12 — Répondre

    Excellent article. C’est en effet assez difficile de faire des belles photos, La lumière qui change rapidement, et les artistes qui bougent.
    Et surtout quand tu te trouve en publique…… :mrgreen:

    Mais néanmoins c’est possible……(je peux ajouter une photo? )
    Debout sur le zinc (printemps de Bourges 2012)

    http://www.hejaphoto.com/2012/debout13.jpg

    hj

    • Julien B

      31 mai 2012 at 09:13 — Répondre

      Sympa cette photo, en tout cas belle attitude capturée au bon moment. Comme tout thème photographique, avec un peu de pratique et beaucoup de volonté, il est possible de réaliser de superbes photos.

  11. Pyrros

    30 mai 2012 at 09:54 — Répondre

    Le point 9 mérite un complément … Un photographe peu importe son statut ne doit aucunement donner ses photos.

    Donner des photos ne doit pas enlever le pain de la bouche des autres photographes.

    Contre un moment de gloire combien de photographes sont prêt à « prostituer » et à tuer le monde la photo ??? Cette gloire est si mal acquise qu’elle en sera éphémère. Si profitable pour le receveur que la fois suivante il voudra plus … bientôt on demandera aux photographes de payer pour faire des photos ou je ne sais quoi.

    Clovis Gauzy a écrit : Donner des photos en échange d’une accréditation ? Hors de question ! ) ( http://clovisgauzy.fr/article/donner-photos-echange-une-accreditation-hors-question )
    Par contre je suis d’accord sur le fait de faire vivre ses photos (pas seulement de concert) mais pas à n’importe quel prix.

    • Nikolas

      30 mai 2012 at 10:59 — Répondre

      on demandera aux photographes de payer pour faire des photos => c’est déjà le cas avec certaines « orge » qui demandent à payer un PAF pour pouvoir shooter un artiste…

    • Julien B

      31 mai 2012 at 09:12 — Répondre

      Pyrros, je suis d’accord avec toi, il y’a déjà bien assez d’abus. Quand je parle de donner ou non ses photos, je pense aux petites salles, petites associations, avec lesquels vous pouvez avoir des affinités, ou même être impliqués. Je l’ai déjà fait pour une amie qui gère une salle de concert, et de temps à autre je lui donne gracieusement quelques photos pour enrichir son site et sa page facebook.

      Là où je rejoins Nikolas, c’est surtout sur les grosses structures qui imposent de donner ses photos contre le simple fait d’avoir « la chance » de pouvoir photographier des groupes « grâce » à elles.

      Qui plus est si il faut maintenant payer pour donner ses photos, cela devient carrément n’importe quoi :sad:

Laisser un commentaire

Haut ^