publié le 24 mars 2012 par Julien Bonjour dans Conseils, technique

Vous vous dites que clairement j’ai pété un plomb. Un mec qui s’investit pour la photographie, qui publie de tout et n’importe quoi (voir parfois des choses intéressantes), qui donne des conseils sur la photo, qui propose même des tests des astuces et toute la smala, voila qu’il vient nous dire de ne pas prendre de photos. Et pourtant …
240212 sortie ss photo 90 Et si vous ne preniez pas de photos ?

Et pourtant c’est un exercice difficile pour tout amoureux de la photographie. Un peu comme aller au casino sans argent, mais il faut apprendre à voir avant de photographier. Bon nombre de photographes en herbes, voir même amateurs avancés, et moi même, la plupart issus de la génération numérique, avons pris le réflexe de viser et déclencher sans même prendre le temps de réfléchir plus loin que le bout de son nez.

Faites cet exercice : Vous souhaitez sortir faire quelques photos à l’extérieur, dans votre rue, alors sortez et ne prenez pas votre appareil photo. C’est complètement l’inverse de ce que je vous répète depuis des mois, et ceci va être frustrant, surtout si passez à coté de quelque chose de vraiment sympa, comme un spectacle de rue, une animation, un petit parc vraiment sympa …

Le but de la manœuvre et d’aiguiser votre regard, d’apprendre à faire la photo dans votre tête avant d’appuyer mécaniquement sur votre déclencheur. Mais également de revenir aux sentiments, au feeling, que les photographes, les grands, ressentent avant même de penser à la technique. Attention je ne dis pas qu’il faut oublier la technique, mais notre génération de photographes est en grande partie obnubilée par les réglages appliqués à une photo. Savoir comment la photo a été faite, quels réglages… Mais la vrai question à poser ne serait-elle pas : Pourquoi cet angle ? pourquoi ce cadrage ? Quelle sensibilité (et je ne parle pas des ISO), quelle émotion à voulu faire passer le photographe ?

280212 sortie ss photo 91 Et si vous ne preniez pas de photos ?

Profitez de l’instant présent et pensez à vos photos en second. Vous apprécierez d’autant plus les photos, plutôt que de rester l’œil rivé à votre viseur, perdant ainsi toute notion avec la réalité. Lors d’un concert récent à la Rodia, j’ai longtemps hésité à prendre mon boitier et faire des photos. J’ai encore beaucoup à apprendre pour la photo de concert, et c’était l’occasion de joindre le travail à l’agréable. Faux !  Même sans avoir mon boitier avec moi, je me suis surpris a penser aux éclairages, aux cadrages possibles … plus qu’a la musique.

Puis j’ai remarqué les quelques photographes accrédités qui vérifiaient plus souvent leurs écrans lcd, que d’apprécier le groupe en lui même… Bon j’avoue, j’ai fait ma groupie, j’ai filmé une chanson avec mon téléphone portable, et la qualité est pourrie, le son aussi, mais c’est un souvenir, une réponse à ce besoin de s’approprier un moment qui nous est important.

Cela me fait également penser à mon ami Franky du Darthblog qui lors du dernier salon auto de Genève, malgré son équipement sur lui, n’a pas pris une seule photo. C’est à lire ici. En tout cas passionné comme il est, cela est étonnant, mais en même temps cela ne lui à pas empêché de passer une agréable journée.

Profitez de l’instant, offrez vous quelques fois un peu de répit, et revenez à ce pourquoi vous avez eu un jour l’envie de photographier : LE sujet et non LA photo. Vos deux outils principaux sont le cerveau et l’œil, et si vous les maîtrisez ce sera le jackpot, vos photos auront un regard a transmettre, une histoire à raconter !

 

 

Participer 4 Comments

  1. Pingback: Revue de web de la photo avril 2012

  2. Cédric

    12 avril 2012 at 22:37 — Répondre

    Eh bien je trouve cet article bien écrit et bien pensée. Je suis entièrement d’accord avec toi sur le principe. Le fait de mentaliser un cadrage une composition d’une scène est essentiel et un bon exercice fondamental à la prise d’une photo qui véhicule une émotion une histoire. Moi dès que je sors de chez moi je m’essaye à cet exercice c’est pas facile, habituer son cerveau et son oeil peut s’averer essentiel le jour où on aura le boitier sous la main.

  3. Julien B

    27 mars 2012 at 09:46 — Répondre

    Je suis d’accord avec toi sur le fait que le sujet n’est pas adapté à toutes les situations. Dans le cas de vacances, ou d’une sortie entre photographes, oui ce serait con de pas prendre son appareil photo :mrgreen:

    le risque, si tu prends ton boîtier avec toi, lors d’une ballade, c’est que tu risque vite d’avoir le déclencheur qui va te démanger. Il faut savoir se faire violence une fois de temps à autre, histoire de repartir à bloc !

  4. YvesLyon

    24 mars 2012 at 12:51 — Répondre

    Je n’irai pas jusqu’à dire de ne pas prendre son appareil photo. Néanmoins, je suis d’accord sur le fond de l’article.
    Prendre le temps de regarder, d’analyser, c’est important et c’est le premier réflexe (sans jeu de mots) à avoir. Enfin, là encore, tout dépend de ce que l’on photographie… Certaine fois, on a pas le temps de réfléchir.
    La semaine prochaine en tout cas, je prendrai des photos et je ne suis pas certain que tu laisseras ton Canon dans la voiture pour me regarder faire… Rire! Mais ce qui est certain, c’est qu’on prendra le temps de réfléchir à ce que l’on va faire et je suis certain qu’on discutera beaucoup sur l’intérêt de prendre telle ou telle photo

Laisser un commentaire

Haut ^