La photo de la semaine : 52 – Vieillesse

Vieillesse 52-11

Dernière photo du défi que je m’étais lancé il y’a 52 semaines, soit un : Faire une photo par semaine avec un thème prédéfini dès le début. Enfin dernière photo du défi, mais pas de l’année puisqu’il y’a eu un report qui sera publié avant la fin de l’année… 😉

J’ai voulu traiter la vieillesse avec un symbole, plutôt qu’une personne âgée. La canne que beaucoup utilisent lorsque la force dans les jambes n’est plus celle des belles années ou l’on pouvait grimper au dessus des montagnes, et courir plus vite que le vent.

Cette canne qui a appartenu à mon grand père et qui symbolise l’avancement dans la vie, et la volonté de vouloir contrer les rouages du temps. Bref on a encore de beaux jours devant nous !

6 Commentaires

  1. NowMadNow

    08/04/2012
    Répondre

    Les symboles de la photo sont bien choisis. La photo a "un-je-sais-quoi" qui retient l'oeil.

    NowMadNow

  2. Patrick

    07/01/2012
    Répondre

    je serai même tenté de rajouter que le porte manteau qui symbolise la jeunesse avec sa couleur verte symbole de l'espoir s'oppose également avec la couleur de la canne couleur du bois mort ou de l'automne etc...etc...
    gaffe on frise le conceptuel bientôt surtout avec une vielle branche comme moi

    • Bones

      09/01/2012
      Répondre

      j'apprécie toujours tes analyses ! Avec ton oeil aiguisé tu arrives a faire ressortir des choses inconsciente dans les images, ou alors est-ce juste le fruit de ton imagination :-p

  3. Alain Gb

    28/12/2011
    Répondre

    J'aime beaucoup l'opposition, entre le porte-manteau et la canne.

    Le porte-manteau me fait penser à ceux qu'il y avait dans les couloirs des écoles, avec la symbolique du début de vie.

    Bravo.

Vous souhaitez partager vos pensées ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires affichent *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.