Le salon de la photo c’était pas mal …

Avant propos : Le Jpeg c’est le mal !

Sous ces propos incendiaires, ce cache une mauvaise expérience, celle de photographier dans le salon en Jpeg. Pourtant le but de la manœuvre n’était pas anodin : souhaitant économiser de la place sur mes cartes mémoires pour l’apéro du soir, j’ai volontairement switché du Raw au Jpeg. Là ou les photographes de guerre ou encore de sport peuvent se permettre de shooter en Jpeg, ici c’était une erreur (et comme me l’a fait remarqué @NSOphoto ce sont généralement des pros qui savent plus certainement tirer profit des modes automatiques, mais surtout en connaissent les limites).

La retouche est quasiment impossible sans détruire l’image, là où le Raw permet de récupérer un maximum d’information. Et comme vous le comprendrez plus loin, vu le nombre de photos prises, j’aurais largement pu gérer la place de mes cartes mémoires tout en restant au format Raw. J’ai donc pris la liberté de traiter le sujet en noir & blanc, ce qui au final n’est pas désagréable. Une petite folie ? prenez-le comme vous le voulez …
6235499359_d3d9a6d3b1_o
Dernière remarque, vous allez retrouver dans cet article des liens vers des comptes twitter. N’essayez pas de régler votre écran, c’est tout à fait normal, vous le comprendrez plus tard.

Un bûcheron à la capitale

Cette année j’ai une fois de plus fait le déplacement jusqu’à la capitale pour assister au salon de la photo. La journée avait déjà commencé bizarrement. Prévoyant,  j’avais choisi le premier TER de la journée pour m’amener à Dijon, et avoir un peu de temps pour le changement avec le train de Dijon pour Paris. Hors, dès mon arrivé à la gare, un gros placard « Supprimé » est affiché a coté de mon train… D’ailleurs la voix de la gentil dame de la sncf ne manque pas de me le rappeler : « Tududum en raison d’un (message inaudible) le ter numéro 231476 (message inaudible) remplacement (message inaudible) annulé ….tududum ». Cela me rappel le film Evil Dead 3, quand Ash, prononce vaguement la formule avant de s’emparer du necronomicon : C’est pas très clair, et ça s’annonce mal…
6236026296_f222e34794_o
Mon « second » train arrive finalement avec un peu de retard, ne me laissant que 5 minutes pour mon changement à Dijon. Mais avec le bon timing, et le jeu de jambes de Usain Bolt, j’arrive à grimper dans le TER pour Paris. Durant le trajet, ma timeline twitter commence à déconner et ceux déjà présents sur le salon ne manquent pas de me rappeler ma non-présence. Mais je ne citerai pas de noms, ils se reconnaitront 😆

Le temps de faire mes petites affaires, grignoter un sandwich à faire pleurer un pitbull. Je file dans le métro direction porte de Versailles. J’y découvre les joies de la ligne 2, à cette heure-ci tu ne peux que te retrouver collé à la barre centrale compressé entre 4 personnes, dont un grand black au regard coquin derrière toi, ah les joies du métropolitain…

Salut les copains

13h je me retrouve enfin au salon de la photo. Pour ceux qui connaissent le pavillon 1, c’est très simple, pour les nouveaux visiteurs difficile de rater l’horrible (oui oui) affiche du salon de la photo placardé sur toute la hauteur du bâtiment. Je vous épargnerai l’image … Je retrouve Stéphane, Lyes et Pablo de bokeh.fr pour visiter quelques stands, et parler photo. Sur le chemin, le premier de la communauté twitter à me retrouver est @Critidos

6235498615_271f0e222b_oStéphane de Bokeh.fr testant le Fuji X100

J’avais laissé pour consigne d’envoyer SEXY au 61717 si ils voyaient un mec crâne rasé et bras gauche tatoué. J’ai pas eu beaucoup de succès mais les gens m’ont trouvés facilement. Après une petite discussion, @Critidos part sur le stand de l’agora du net, tandis que @WillyBrousse prends le relais. Nous voila dans un vaudeville : une personne part, une autre arrive. Et cela ne fait que continuer, puisque Stéphane de bokeh.fr part, alors qu’arrive @steakhachai… Ça a été un peu ça toute la journée en fait…

Le salon de la photo

Maintenant que nous avons passé la partie blog « ÇayMaLife » revenons-en au salon. Cette année, pas de grosse annonces particulières. Nikon avait déjà annoncé quelques jours avant, ses appareils photos hybrides, les 1, v1, et j1 qui étaient peut-être « l’attraction » du salon… Canon quand a eux avaient apportées leurs nouveaux caméscopes, et côté photo mis à part le (sublime) 200-400mm et quelques nouveaux compacts, pas de nouveautés… 5D Mk III où es-tu ?? Pas de nouveau reflex, pas de grosses annonces, même les nouveautés en termes d’objectifs sont rares.

Finalement ce salon 2011 aura été bénéfique pour les « hybrides » et compacts pros avec de très bons retours sur le Fuji X100, qui me semble être un bon produit bien qu’un peu cher. Je ne comprends pas encore très bien le positionnement, mais j’ai l’impression que Fujifilm tente ici de s’accaparer le marché des frustrés du Leica. A voir si cela se confirme dans les mois à venir, ou si son petit frère le X10 sera la vrai surprise … Le Pentax Q, même si je ne l’ai aperçu que de loin, semble être un bon compromis entre prix et qualité, et pourrait être un boitier majeur pour cette saison 2011/2012.

Étaient également présents un grand nombre de fabricants de livres photo. Ce marché semble avoir bien pris, et cette année les produits présentés étaient très qualitatifs, de la page rigide, incrustée de diamants, de 50 a 500 euros …

Enfin j’attends toujours la révolution 3D annoncée en grande pompes l’année dernière. C’était la « killer feature » la technologie qui allait faire faire un bon de 10 ans à la photographie. Enfin ça, c’était le discours des fabricants l’année dernière. Cette année, la « 3D » se faisait beaucoup plus discrète, et mise à part quelques écrans, et lunettes actives, on était bien loin de la révolution.

En conclusion

Le salon reste pour ma part, en demi-teinte par rapport à l’année dernière. Moins de « spectacles », moins d’animations propices à prendre quelques photos sympa et de tester les nouveaux boitiers. Les stands sont dans la retenue, certains ont même l’air de s’ennuyer. Cela ne reflète pourtant pas le marché en forte progression, dans un climat social morose, et au sein d’un métier qui tire franchement la gueule. Il y’a bien quelques animations « mode » mais …

…En parlant de « mode », les personnes avec qui j’ai discuté sont unanimes à propos des photos de Karl Lagerfeld, qui était l’invité d’honneur : C’est centré, c’est plat, c’est gris, et c’est flou…. Je ne sais pas qui a eu cette idée de l’inviter, mais pour le coup, c’est raté. Comme je l’ai lu quelques jours après « On hésite pas à descendre un comédienne qui fait de la chanson, mais rien à propos d »un couturier qui fait de la photo ». Certaines expos de photos « amateurs » disséminées aux quatre coins du salon étaient de bien meilleure qualité.

Un petit mot également sur les démonstrations diverses chez Adobe, Nik software, et conférences chez Compétence Photo, l’agora du net … Beaucoup de gens passionnés, ayant la volonté (de vendre leurs produits, mais surtout) de partager de nouvelles techniques, produits, merci à eux !

Encore un petit tour sur quelques stands, histoire de négocier le bout de gras avec quelques fabricants… Je me rends compte que j’ai pris peu de photos, ce qui me déçoit sur le coup, et donnera naissance à l’avant-propos de cet article. En même temps il y’avait peu de chose à voir. Je ne sais pas si c’est la magie de la première fois qui a disparu, mais vraiment c’était mieux l’année dernière. Je file enfin sur le stand de l’agora du net, pour assister à (la fin de) la conférence sur le HDR présenté par Pierre-Henry Muller (@Pierre_Henry) dont le second livre sur la photo HDR vient de sortir.

Et c’est ici que le réel but de mon périple commence. A suivre …

5 Commentaires

  1. Critidos

    15/10/2011
    Répondre

    J'ai déjà commenté un peu chez Laurent Breillat, mais je ne vais pas m'empêcher de venir piailler un peu chez toi aussi :)

    Déjà, j'ai été très content de te rencontrer (même si au final, on ne s'est pas beaucoup parlé... mais l'occasion - celle qui fait le larron - se reproduira certainement ^^).

    Ensuite, concernant les portraits de Lagerfeld, j'ai l'impression que le monde des photographes amateurs ou pas est quasi-unanime pour dire qu'ils ne transmettaient pas grand chose et étaient très critiquables... et pas vraiment dans le bon sens.

    Niveau matériel, j'ai regardé un peu les jouets mais les commerciaux de certains stands me sont apparus vraiment froids (ce qui m'ont remarqué... désolé les gens, j'avais pas de badge pro, ni de cravate autour du cou !). Ce n'est de toute façon pas ça qui m'a marqué même si c'était intéressant (mais vite vu en fin de compte !)

    Mes coups de coeur (outre mes nombreuses et belles rencontres au twitt'apero <3 ) de cette expo vont à Alexandre Parrot et les conférences de l'agora du net (et forcément les intervenants).

    En tout cas, je vais me répéter un peu, ça a été un honneur de rencontrer beaucoup de twitterer, photographes, pro ou non, dont toi, mon bucheron tatoué préféré :D :D :D

  2. Olivier

    12/10/2011
    Répondre

    me disais aussi pour les portraits, le 70-200, il arrache bien quand même - mais en 2.8, faut avoir un bras de bucheron pour le transporter ;)

  3. Olivier

    12/10/2011
    Répondre

    ça pique sévère tes photos, well done !

    tu avais quoi comme optiques ?

  4. Bones

    12/10/2011
    Répondre

    C'est pas faux !

  5. Bones

    12/10/2011
    Répondre

    Principalement le Tamron 17-50mm VC et pour les portraits, le Canon 70-200 f/2,8

    Ah et merci aussi !

Vous souhaitez partager vos pensées ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires affichent *

Répondre à Critidos Annuler

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.