La photo de la semaine : 34 – Perdre

Perdre 34-11

« en retard, en retard, je suis toujours en retard …  » disait le lapin dans Alice. C’est un peu mon cas. La semaine dernière donc, le thème était : Perdre. J’ai pas mal réfléchis, j’ai pensé a des choses, même fait un essais peu concluant. Je voulais lier la photo avec le Game Over, si représentatif … et puis je décidé de remonter le temps, tout en restant dans la thématique du jeu.

Le jeu d’échec est la représentation de la stratégie, où la moindre faille vous emmène vers la défaite. Ici le roi, seul face à l’armée des « noirs », entouré des restes de son armée, représente le personnage arrivé à un point de non retour, où tout est perdu. Perdre aux échecs n’est pas une fin en soi, puisque cela permet d’apprendre de ses erreurs, et améliorer sa technique. Perdre une armée par contre …

2 Commentaires

  1. Bones

    31/08/2011
    Répondre

    en tout cas, je sais une chose, je ne jouerai pas aux échecs avec toi, je risque de prendre une volée monumentale :-)

    En effet, ici c'est bien une interprétation politique et / ou guerrière de la situation d'un homme face à son destin. On peut y voir un combat entre deux roi, et clairement une victoire de l'un d'entre eux. Les pions couchés, sont ici pour représenter la chute de son armée, et non la partie réel d'échecs (bien que cela pourrait être intéressant d'ajouter une règle ou les pions morts obstruent les cases ... je tiens peut être quelques chose là !).

    Par contre pour l'histoire du lapin de Gottlib, j'avoue que tu me sèche, je creuse dans ma mémoire, mais je ne trouve pas (tu m'aurais parlé de la coccinelle ou de jujube oui, mais là je ne vois pas). Une explication ? En tout cas, content que tu sois passé dans le coin !

  2. totographe

    31/08/2011
    Répondre

    Jolie photo et NB.
    Toutefois à la lecture de tes explications, il y a un truc qui me chiffonne:
    Aux échecs, la défaite c'est quand le roi ne peut plus bouger - cheikh mat.
    S'il abandonne (parce que la partie est sans doute perdue ou qu'il n'y a plus d'espoir), alors il se couche.
    Mais les pions d'une couleur ne se couchent jamais autour de leur roi. Du coup le message renvoyé n'est pas celui de la défaite, mais de la défection des troupes devant leur leader: ce n'est pas très sport, en fait c'est même plutôt laid comme attitude; Si le Roi se couche, on peut considérer qu'il protège ainsi ses pions et assume la responsabilité de ses erreurs de commandement. C'est noble.
    Mais des pions se rendant alors que leur Roi est en difficulté, c'est moche.
    Je sais tu as écrit "les restes de son armée", mais ça n'existe pas aux échecs, donc pour moi il y a erreur dans la mise en scène.

    A moins que cette image n'ait une dimension politique très "contemporaine" (oui oui tu m'as bien compris ;) )

    Sinon, tu sais pour quoi le lapin est toujours en retard chez Gottlib ? ->[]

    @++ et bon courage avec le taf.

Vous souhaitez partager vos pensées ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires affichent *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.