Rencontres 01/07/2011 5

Une journée au Parc des oiseaux av Yves Bouthérand

A nouveau design, nouvelle rubrique ! J’ai décidé de créer cette rubrique rencontre, non pas pour que vous puissiez rencontrer de belles jeunes femmes russes (bandes de pervers), mais pour vous narrer mes rencontres avec d’autres photographes.

C’est donc Yves Bouthérand qui inaugure cette rubrique. J’ai rencontré Yves via Twitter, et dans la vrai vie dimanche dernier. Twitter c’est vraiment un repère, une niche à photographes, plus ou moins sauvages, et qui en tout cas me permet de rentrer en contact avec d’autres personnes. C’est à l’occasion d’une sortie organisée par mon club photo au parc des oiseaux (à Villars-les-Dombes), que j’ai proposé à Yves de se joindre à nous. Je pensais le voir une heure ou deux, mais Yves bon vivant, s’est joint à nous toute la journée (repas compris  :smile:), une occasion idéale de mieux le connaître.

Yves Bouthérand

Yves Bouthérand est auteur photographe sur Lyon. Mais le mieux est qu’il se présente lui même.

Je suis Yves. Localisé sur la région lyonnaise ou je me promène souvent avec mon reflex. Je travaille dans une société de services informatique, la photographie est une activité secondaire, une passion dévorante…

Coup de bol pour nous, Yves connaissait déjà le parc, et à pu nous aiguiller sur le parcours. Sous un soleil de plomb (35° à l’ombre), nous avons photographiés les oiseaux de toutes contrées, qui eux aussi avaient l’air assommés par la chaleur, malgré l’eau des bassins. D’un point de vue technique, ce n’était pas une bonne journée, la lumière était très (très très) dure, la chaleur épuisante, ne permettant pas d’être efficace.

Ceci ne nous à pas empêcher de discuter photo toute la journée. Nos divers projets, l’état de la photographie, quelques blagues sur le seul nikoniste du groupe …  😀

Ara en vol Credit : Yves Boutherand

A l’issu de cette journée, je lui ai demandé deux photos prises lors de cette journée, afin d’illustrer cet article. Je lui ai également demandé de répondre à quelques question, histoire de vous faire découvrir l’homme derrière le boitier.

– Comment t’es venue la passion de la photo ?

Avec mon père quand j’étais tout juste ado. Depuis, je n’ai jamais cessé d’aimer regarder les belles photos. J’ai fait un break pendant de nombreuses années, vie de famille obligeant. Les aléas de la vie ont fait que j’ai retrouvé des disponibilités qui m’ont permis de m’investir à nouveau complètement dans cette passion. Aujourd’hui, c’est une activité importante dans ma vie et la majorité de mon temps de libre passe dans cette passion.

– Yves quel est ton rapport avec le métier de photographe (ou sa pratique) aujourd’hui ?

Ce n’est pas mon activité principale. J’ai opté pour le statut d’Auteur Photographe. La photo est avant tout un plaisir ludique et artistique. Gagner sa vie en tant que photographe n’est pas une chose facile, certains de mes amis photographes ont vraiment du mal à vivre de leur passion. Si ils ont choisi d’en faire leur métier, beaucoup d’entre eux varient leurs prestations pour pouvoir en vivre! Ils font alors du mariage par exemple alors que ce n’est pas vraiment ce qu’ils aiment faire, mais ils est difficile de s’en sortir lorsque par exemple, on est photographe animalier.

La photographie couvre bien des domaines, et certains sont financièrement plus porteurs que d’autres. Je me contente pour l’instant de faire ce qu’il me plait et de vivre ma passion sans penser à l’aspect financier. Je ne suis pas enchaîné par l’obligation d’un résultat financier. J’aime cette liberté, garante de mon plaisir de photographier. Le statut d’auteur me permet tout de même de vendre des photos et j’applique des tarifs normaux. Il n’est pas question de vendre au rabais et d’imposer une concurrence déloyale. J’évolue dans une grande famille que je respecte!

Enfin, la photo est aussi un partage avec d’autres, comme nous l’avons fait Dimanche. Les rencontres sont riches et les discussions passionnées. J’adore ces contacts humains autour de la photo.

Lyon port Credit Yves Boutherand

Lyon, le quartier de la confluence et son port de plaisance. La confluence est un nouveau quartier de Lyon très en vue. Ici, une pose lente de nuit, pour mettre en valeur la passerelle du port de plaisance.

– Quel est ton matériel photo de prédilection (un objectif en particulier, du matériel d’éclairage…) ?

Je suis équipé Canon, un capteur APS-C. Mon 50mm f/1.8 est certainement celui que j’utilise le plus souvent. J’aime les focales fixes. Mais le 10-20 suit de très prêt, ainsi que mon 70-200 L qui a un excellent piqué!

Je suis plutôt lumière naturelle, mais j’ai fait l’acquisition il y a quelques temps d’un kit d’éclairage studio. j’aime apprendre et comprendre, je touche à tout!

– Quel est le type de photo que tu pratique le plus ?

Aujourd’hui, je fais beaucoup d’urbain, forcément, habitant Lyon, c’est facile et pratique. Mais j’aime aussi faire du portrait, un peu de paysage, un peu de tout…

Je travaille aussi avec des associations. Je travaille avec une troupe de danse moderne, et démarre un nouveau projet sympathique avec une troupe de théâtre. J’ai un gros projet sur la ville de Lyon, avec 4 autres photographes, dans le domaine de la culture. C’est un peu par hasard, mais je crois bien que dans quelques temps, mon travail photographique sera très axé dans le domaine culturel. Ce n’est pas pour me déplaire, c’est vaste, avec beaucoup de rencontres très enrichissantes. La photographie est aussi une aventure humaine, c’est une dimension importante pour moi!

– Comment procèdes-tu, a quoi penses tu en premier lorsque tu déclenches  ?

Lorsque je déclenche? Je pense à retenir ma respiration….rire!

Plus sérieusement, tout dépend de ce que je shoote. En priorité, je regarde le sujet dans son environnement et j’essai de trouver le meilleur angle de vue afin d’isoler le sujet et de l’intégrer correctement dans l’environnement. Dans le même temps, je regarde quelles sont les conditions de lumières, c’est ce qui fait le beau cliché, la lumière. En clair, je pense à la composition de la photo et à la façon dont je veux montrer ce que je photographie.

Seulement ensuite, je pense à l’ouverture et à la vitesse, aux iso, à verrouiller le miroir si il faut, à débrayer l’autofocus lors des poses lentes… Enfin, chaque situation implique une technique, une façon d’utiliser le matériel…

La photo, c’est 2 phases :

– La composition. c’est là qu’on exprime sa sensibilité et son travail artistique

– La technique. c’est connaitre son matos et certaines techniques photographiques qui permettent d’avoir le rendu voulu.

L’un ne va pas sans l’autre… Enfin, encore aujourd’hui…

Pas de danse entre nous Credit Yves Boutherand

La troupe de danse moderne ‘Pas de danse entre nous ». Cette troupe prépare un spectacle, « trop robot pour être vrai » qui raconte notre vie moderne à travers 2 personnes que tout rassemble mais qui ne se voient pas. Je suis cette troupe dans son projet et je réalise pour eux des photos.

– Quel serait ton conseil à un photographe débutant ?

Aller vers les autres. On apprend beaucoup des autres. Si à terme, la photo peut être un plaisir solitaire, au début, c’est avant tout un partage… Je pense aussi qu’il faut regarder ce que font les autres et ne pas hésiter à demander quelle technique ils ont employé pour dégager dans leur photo une atmosphère, un rendu… Etre curieux de tout quoi!

Surtout, toujours regarder avant de déclencher. ça parait bête, mais on pense souvent trop à prendre la photo avant de regarder.. Certaines fois, mieux vaut même rater une photo parce qu’on a pas eu le temps d’analyser et déclencher. Ceci dit, certains ont meilleur oeil que d’autres, sont plus rapides, plus doués. C’est le propre de la nature humaine, nous sommes tous différents.

– Qu’attends-tu de la photographie dans les 10 ans qui viennent ? (technologies, pratiques, styles …)

L’argentique était très bien mais le développement long et coûteux. Le numérique a apporté une réduction de coûts et de temps. J’en demande pas plus. J’aimerai stopper la technologie. Aujourd’hui, je prends beaucoup de plaisir à réussir une photo, car rien n’est facile lorsqu’il s’agit de faire un belle photo, tu l’as vu lorsque nous étions au spectacle des oiseaux. Or la fierté de réussir une belle photo est énorme lorsque les conditions de shoot sont difficiles.

J’ai récemment lu qu’un appareil sortirai prochainement. Ce dernier permettra de faire la mise au point en post-traitement et non plus au déclenchement. ça m’effraie!

La technique va si vite, demain, n’importe qui pourra faire de belles photos pour tant soit peu qu’il ait le sens de la composition et une sensibilité artistique. On aura plus à maîtriser le matériel… un pas de plus dans l’assistanat. Et puis après? Ils inventeront un appareil qui nous dira que notre composition est à chier et nous dira où nous positionner, nous indiquera ou se situe le meilleur angle! Quelle fierté de faire une belle photo alors?

Si ça continu, la photographie sera complètement banalisée, ça ne représentera plus rien…ce sera juste un produit de consommation parmi tant d’autres. Déjà le numérique a banalisé bien des choses, et Internet fait tout autant de bien que de mal. Espérons que la technologie ne défavorisera pas une profession qui est déjà bien malmenée.

– Quelque chose a ajouter ? Quelqu’un à remercier ?

Non, sinon que j’ai pris beaucoup de plaisir à passer la journée avec toi et ton club, même si ce n’était pas un temps idéal pour la photographie. C’est bien plus humain que sur Twitter. Je te remercie donc de m’avoir proposé de franchir le pas qui mène du virtuel au réel. On se retrouvera au salon de la photo en octobre, avec d’autres que nous connaissons sur twitter. J’ai hâte! Mais nous aurons sûrement l’occasion de nous revoir dans d’autres circonstances! Je suis à Lyon, la porte de chez moi t’est grande ouverte, pour une journée, un We, ou plus!

Merci Yves de m’avoir accordé un peu de temps. Si vous souhaitez en savoir plus, et partager avec lui, retrouvez le sur twitter @YvesLyon, mais également via son site internet.

Vautour en vol credit : Yves Bouthérand

5 Commentaires

  1. YvesLyon

    02/07/2011
    Répondre

    Merci Julien pour tout ça.... Et bien le nouveau design :-)

    Merci Critidos pour les réponses/remarques intéressantes

  2. Bones

    02/07/2011
    Répondre

    Merci pour le commentaire !

    En fait c'est vrai que l'interview est un peu à la mode en ce moment. Ici je compte présenter uniquement des gens que j'aurai rencontré IRL. Non pas que les autres soient dénués d'intérêts, bien au contraire, mais j'aime cette idée de rencontre. Comme si les questions étaient un extrait de ma rencontre.

    Merci pour l'info du Logo. J'ai l'impression que l'orange est à la mode en ce moment :-)

  3. Critidos

    02/07/2011
    Répondre

    J'aurais envie de dire que les interview deviennent à la mode entre twitterers... mais ce serait les banaliser puisque chaque interviewer pose plusieurs questions bien à lui à l'interviewé, ce qui nous apprend à connaitre un peu les autres photographes :)

    Interview intéressante (car les questions sont pertinentes, personnelles et les réponses/remarques que fait Yves le sont également !)

    Sinon, le nouveau design est sympa mais ton logo utilise les mêmes couleurs que celui renouvelé de Laurent d'apprendre-la-photo.fr ;)

Vous souhaitez partager vos pensées ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires affichent *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.