Reportages 18/02/2011 2

Le tour Mediterranée 2011

Le semaine dernière  j’étais sur le tour Med afin de faire un petit reportage pour ma société qui fait partie des sponsors. Retour sur cette course qui traverse les jolies routes du sud de la France. Le tour Med, c’est à l’origine une course cycliste créé en 1974 à l’initiative de l’ancien coureur cycliste Lucien Aymar (vainqueur du tour de France 66). Les plus grandes équipes mondiales se donnent rendez-vous tous les ans pour cette compétition qui est devenue un grand classique. Le parcours traverse la région Provence-Alpes-Cote d’Azur et longe la mer méditerranée. Elle emprunte même parfois les routes italiennes, et aujourd’hui elle est un des rendez-vous préférés des coureurs français et étrangers.

5454996369_6eeb76c235_o

Le Tour Méditerranéen compte un palmarès impressionnant avec des vainqueurs tel que les français Charly Mottet, Jean Francois Bernard, Laurent Jalabert,  l’Australien Phil Anderson, les italiens Gianni Bugno et Paolo Bettini (tous les deux doubles champions du monde de cyclisme), le suisse Tony Rominger, et le multiple champion Eddy Merckx. J’ai pu suivre de l’intérieur cette course, étant dans une des voitures officielles, pilotée par Stephen Roche. Je dis bien pilotée, car le sieur Roche à eu la bonne idée de faire du rally automobile à la fin des années 80. Cela n’a pas été sans mal puisque installé à l’arrière passager, je shootais par la vitre, a moitié à l’extérieur, le 40D grippé avec mon 70-200, stabilisant mon corps avec mes jambes contre le siège passager avant et ma portière. Je comprends mieux maintenant les photographes qui suivent la course à moto, un boitier de chaque coté, avec des objectifs différents. Plus de stabilité, plus de mobilité, mieux équipé : Je le tenterais bien un jour :XO: .

5455612796_397382af0a_o

L’avantage ici c’est que lorsque j’en avais assez de prendre l’air dans la face (et accessoirement du lave glace de la voiture de devant), ou tout simplement changer d’objectif (oui parce que je n’ai qu’un boitier moi), je pouvais me réfugier dans la voiture. C’était également un moment où je pouvais discuter avec Stephen Roche, qui n’est pas avare en anecdotes. Puis peu avant la fin nous avons tracé la route pour être sur la ligne d’arrivée à Pertuis. Je dis bien tracé, car c’est bien la première fois que je vois les motards de la gendarmerie s’écarter devant nous, pour nous laisser passer, moi qui ne suis pas attaché, à moitié sortie par la fenêtre, et clairement en excès de vitesse. d’ailleurs je suis clairement tombé amoureux du Chevrolet Captiva Sport, c’est un sacré SUV.

Sur la ligne d’arrivé à coté des pros, je suis un peu comme un gamin qui admire les gros objectifs (je me demande si il n’y avait pas un gros 300mm Nikon) de ces reporters. Un seul était en Canon (aussi jeune que moi, mais apparemment reporter aussi), ce qui continue à attiser ma curiosité sur le choix de la marque chez les pros (messieurs les trolls, les commentaires sont à vous). La première étape est remportée par Thomas Voeckler, à droite de la photo. Oui, oui, parce que depuis cette année, les coureurs n’ont plus le droit d’avoir d’oreillettes sur les courses de cette envergure. Fini les infos de positions, et les stratégies des équipes, retour à la course, la vrai. Et comme Laurent Mangel (à gauche) n’avait pas d’information, et n’à pas fais attention à ce qu’il se passait derrière, il s’est fait voler la victoire de quelques millièmes de secondes.

Devant aller chercher un collègue qui participait à la seconde étape (oui parce que moi j’ai quand même un métier à coté 😀 ), j’ai pu assister à l’arrivée de la seconde étape située cette fois-ci à Rousset. Ici pas de doute possible sur le vainqueur qui lui à pris la peine de regarder derrière, et c’est donc Romain Feillu qui remporte cette étape. Voila une excellente expérience, du sport, des gens motivés et sympathique, avec une très bonne ambiance et une organisation au top. Retrouvez les résultats de ce 38ème tour Med sur le site officiel : http://letourmed.fr/

2 Commentaires

  1. Bones

    18/02/2011
    Répondre

    Je suis partout, niark niark niark ! En tout cas merci ;-)

  2. totographe

    18/02/2011
    Répondre

    Dis donc, tu étais même représenté avec des affiches et tout (cf photo 6) LOL
    bravo ;)

Vous souhaitez partager vos pensées ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires affichent *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.