Rencontres 18/11/2010 0

Interview : La chaleur de l’Afrique avec Yves Regaldi

Ceci est une interview réalisé pour bokeh.fr. Vous pourrez lire l’original sur le site : Bokeh.fr

Aujourd’hui j’ai la joie de vous présenter Yves Regaldi, Artiste-Peintre et photographe Jurassien. Jurassien, oui, un gars de chez moi qui a du talent, c’est indéniable, mais également de la bouteille. Voici donc son interview.

– Bonjour Yves, peux tu te présenter en quelques lignes ?
Bonjour, après avoir fait les Beaux Arts j’ai tenté l’expérience de la peinture dans les années 80 et ai commencé à proposer mon travail en Galerie à partir de 1988, avec déjà un intérêt pour la photographie ( accumulation d ‘images et créations photographiques) en même temps que l’intérêt pour le voyage et le continent Africain, principalement le Bénin, le Sénégal, puis le Burkina Faso ou je suis présent depuis une quinzaine d’année (un à deux mois par an suivant les projets) …

Main Calebasse Regaldi Yves

– Te sens tu plutôt Artiste peintre ou photographe ?
Artiste Peintre, photographe, voyageur ! Avec une grande accélération vers la photographie depuis la sortie du premier ouvrage sur le Burkina Faso en collaboration avec Armand Spicher : MANA WANA.

– Est-ce que c’est difficile d’être artiste en province et de vivre de sa passion, plutôt que sur Paris ?
Il est certes plus facile d’être au contact de ce qui se fait quand on est à Paris mais ce n’est pas indispensable le principal étant de rencontrer et de communiquer avec les annonceurs, galeristes, ou institutions …

– Comment t’es venue la passion de la photo ?
Je pense que le point de départ vient de mon père qui est lui même passionné.

– Quel matériel utilises-tu ?
En argentique j’ai utilisé différents boîtiers Canon et ai continué avec cette marque dès mon passage en Numérique vers les années 2001- 2002 (Leur choix à cette époque du capteur CMOS, a été décisif).

Je possède actuellement un 7D, excellent boîtier pour le voyage, non full frame (ce qui est une volonté particulière) et très efficace pour l’édition, permettant des doubles pages pleines de bons pixels.

Pour ce qui est des objectifs, j’adore travailler avec le 70- 200 L f/2,8 non stabilisé, remarquable de qualité et stable malgré tout grâce (ou à cause) de son poids ! je possède également un 10-22 mm Canon très sympa pour le voyage ainsi qu’un 100 mm canon f/2,8 et un 50mm f/1,4 pour les cas difficiles.

– Quel est le thème photo que tu préfères (portrait, scènes de vie, etc … ) ?
Le continent Africain me passionne et donc reste mon thème de prédilection même si par ailleurs je travaille sur toute sorte de sujets ou créations pour ma banque d’images : http://www.actualimages.com/ ou pour les agences avec lesquelles je travaille (Photoalto, Bios nature, Masterfiles …).

Paysage Sahelien Regaldi Yves

– Ton second livre Couleur Burkina, vient de sortir il y’a quelques jours, peux tu nous parler de ce projet ?
Cet ouvrage fait suite, on pourrait dire … C’est un complément sentimental du premier et aborde le même sujet : Le Burkina Faso. Une évocation du pays, tournée cette fois-ci sur l’image accompagnée de petits textes mettant en avant le coté attrayant du pays (merci Armand).

Ce projet a vu le jour grâce à Sama (Artiste Burkinabé) qui ne cessait de penser qu’il fallait communiquer sur le « pays » … Je l’ai pris au mot ! Le premier ouvrage ayant été bien reçu à Ougadougou, Couleur Burkina s’est imposé rapidement.

– Quel sont les photographes et/ou artistes qui t’inspirent ?
Beaucoup et pleins de jeunes, mais pour en citer un ce serait Willy Ronis.

– Merci Yves de nous avoir accordé un peu de ton temps.
Merci à vous

Femme Songhai Regaldi Yves

Vous pouvez retrouver un extrait du nouveau livre d’Yves Regaldi et Armand Spicher ici: http://www.manawana.fr

ainsi que l’ensemble de ses oeuvres sur www.regaldi.fr

Aucun commentaire

Vous souhaitez partager vos pensées ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires affichent *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.