publié le 12 juin 2010 par Julien Bonjour dans Coup de Coeur

De retour pour les Coups de cœur du mois de mai. Et vu que je suis un poil à la bourre, on rentre tout de suite dans le Vif du Sujet !

L’application Androïd du mois : Pocket DOF

PocketDOF Les coups de coeur de Mai 2010

PocketDOF est une application mobile pour les photographes, qui permet de calculer l’hyperfocale et la profondeur de champs directement sur le terrain. A la base pour Windows Mobile, et pocket Pc, L’ami Totographe (son blog ici ! blank Les coups de coeur de Mai 2010 nous à pondu une petite version pour Androïd, et vu le peu d’applis pour photographe sur l’Androïd market, elle ne peut être que la bienvenue.

Je reprend donc la présentation qu’il en à fait, car on est jamais mieux servi que par les autres blank Les coups de coeur de Mai 2010 :

A quoi cela sert-il ?
L’hyperfocale sert surtout en situation de reportage, elle représente la distance à partir de laquelle tout sera net. Une fois l’objectif calé sur cette distance, plus besoin d’y toucher et vous pourrez shooter en toute tranquillité.
La profondeur de champ, eh bien c’est la zone dans laquelle la photo est nette. Elle dépend de la focale de l’objectif, de l’ouverture et aussi de la distance au sujet. Par exemple, dans l’exemple ci-dessus, avec un 50mm monté sur le D40X à f/1.8 à trois mètres du sujet, la profondeur de champs est de 25 cm. Bon à savoir, notamment quand on est en MAP manuelle.

C’est donc une application bien utile que j’ai pu tester et qui s’avère très rapide à utiliser, et qui mériterait juste un petit redesign pour faire plus « hype » avec un jolie fond et des couleurs chatoyantes. Disponible sur le market, ou directement sur le site : http://caketuzz.com/

note :

Le film du mois : Alice au Pays des merveilles de Tim Burton

alice in wonderland Les coups de coeur de Mai 2010

Alice c’est un peu un monument de la culture, rien qu’à en voir les multiples déclinaisons faites de l’univers de Lewis Caroll (l’excellent jeu d’American McGee, les multiples livres et versions animées, cinématographiques, télévisuels, etc, etc …), et voila qu’un des plus grand réalisateur qu’est Tim Burton s’attaque à cet univers.

Ce que j’aime chez Tim burton c’est son coté décalé, et sombre, qu’on retrouve dans l’étrange noël de Mr Jack, Edward aux mains d’argent, allez, osons le dire, son coté gothique ! :shock:. Hors ici on se retrouve entre 2 univers, l’ancien, fait de créatures étranges, et le nouveau très Willy Wonkisé. En fait on est bien chez Disney, même regrettable, on assiste un peu à une copie du dessin annimé de Walt Disney, qui était pour son époque un peu plus engagé visuellement finalement.

Parlons-en du visuel, c’est très jolie, léché, les images de synthèses bien intégrés, on est tout de même dans un univers déjanté. L’histoire elle traverse les aventures d’Alice, Alors adulescente (nouveau terme pour les gens comme beaucoup d’entre nous) qui sur le point de se marier, suit un lapin blanc et tombe dans un trou, vous connaissez la suite. L’histoire continue jusqu’à la bataille ultime opposant la reine Blanche à la reine de Cœur.

Bref une petite déception par rapport à ce que j’attendais du sieur Burton, mais un très bon divertissement, assez plaisant à regarder, mon conseil, à mater en Dvd à la maison.

note :

Le matériel photo (qu’on m’a prêté) du mois : La bague allonge (extender) Kenko 1,4x

Kenko Les coups de coeur de Mai 2010

En voilà un outil fort pratique, efficace, et prenant peu de place dans votre fourre-tout qui sert de sac Photo. Mais qu’est ce que c’est ? pour les photographes qui lisent un peu mes élucubrations, ils savent de quoi je parle. Pour les autres, c’est une rallonge d’objectif si vous voulez. Comme vous avez pu le voir sur mes photos sur circuit, le kenko, m’as permis de pousser mon nouveau 70-200 jusquà 280mm f/5,6 (oui 200 f/4 x 1,4 = 280mm f/5,6). Donc longueur de zoom augmenté, pour luminosité réduite. Mais bon sur circuit, c’est pas grave.

L’ avantage de ce couple est qu’à f/5,6 l’AutoFocus est toujours en course, et donc permet de faire de bonnes photos. Niveau piqué, j’ai remarqué une petite perte, mais la qualité des photos reste intacte.

Pour ceux qui souhaiteraient des exemples parlant, vous pouvez jeter un petit coup d’œil au Forum de Chasseur d’images ici, qi vous montrera des photos explicatives. Un must have, certainement mon prochain achat, en version DGX, dernière version qui apparemment est encore de meilleure qualité optique.

note :

L’autre matériel photo (mais celui là je le garde) du mois  : Le Zoom Canon 70-200 f/4

Canon EF 70 200mm Les coups de coeur de Mai 2010

Cet Objectif est tout simplement monstrueux  :XO:

J’ai effectivement revendu mon 55-250, qui m’a rendu quelques services, pour travailler avec un objectif de qualité, qui, il faut l’avouer, est de plus en plus souvent vissé sur mon Eos 30D. Pourquoi, et bien tout simplement parce que :

1 – La mise au point est très rapide, et patine beaucoup moins que mon ancien 55-250

2 – L’ouverture à f/4 est constante, cela permet d’être lumineux même à 200mm

3 – La mise au point est interne ce qui permet de de retoucher la mise au point manuellement

4 – Il est USM, donc silencieux, et c’est vraiment très agréable, avec je n’entend que l’obturateur

5 – Il a un piqué extraordinaire, les couleurs n’en sont que plus chatoyante

6 – Il est relativement abordable sur le marché de l’occasion (pour un modèle non stabilisé)

Bref un vrai gros coup de cœur, qui me fait croire, que pour mes prochains achats, je réfléchirai à la série L de Canon avant de m’orienter vers d’autres choix, c’est certes plus cher, mais maintenant je sais pourquoi !

note :

L’album du mois : Access to Arasaka – Oppidan

Access To Arasaka Oppidan Les coups de coeur de Mai 2010

C’est une découverte via un tweet de Selenite que je vous propose ce mois-ci. Access to Arasaka est un musicien qui nous propose une musique Electro à tendance minimaliste, expérimentale, dont je suis tombé raide dingue. Oppidan, second Full-Album, nous fait voyager en compagnie de cette intelligence artificielle autonome, se nourrissant de données, analysant nos fait et gestes, tel big brother, et converti les données analysés, en musique à travers ses programmes de modulation.

Un Album très relaxant, ou l’ambiance est sereine, malgré les agressions répétés de ces coups de 8bits (jeu de mot blank Les coups de coeur de Mai 2010 ), tout en conservant cette mélodie de fond. Un réel voyage, déconcertant au premier abord, mais qui ne cesse d’étonner et de détonner à chaque écoute, offrant au delà des bruits de cette machine dans ma tête, un univers reliant chaque neurone à un autre monde.

Pour entrer dans son univers, commencez par le myspace : http://www.myspace.com/accesstoarasaka, en tout cas, il ne se passe pas une semaine sans que je ne l’écoute au moins une fois.

note :

Participer 1 Comment

  1. totographe

    18 juin 2010 at 10:20 — Répondre

    Merci Julien pour cette mention.
    Au fait, est-ce que tu as vu les dernières petites mises-à-jour ?
    Si tu as des suggestions à faire pour le L&F de PocketDOF, de même que pour les fonctionnalités d’ailleurs, n’hésites pas, je suis toujours à l’écoute de commentaires.

    Sinon, c’est vrai que ça manque un peu d’applis pour les photographes sur le store, mais rassurez-vous, j’ai au moins 3 autres projets en cours – bon après il faut le temps de les développer ;)

Laisser un commentaire

Haut ^